Intellectuelle ou geekette ?

03 avril 2015 /

Geekettes.io
Source : Geekettes.io

D'une façon caricaturale, un geek est quelqu'un qui est obsédé par un sujet particulier. Le geek typique est souvent un ingénieur, un informaticien ou un scientifique. Parce qu'il possède des connaissances pointues dans certains domaines, il est parfois perçu comme trop cérébral.

On entend surtout parler des « geek » ou de la culture « geek ». Mais saviez-vous que le féminin du geek est la geekette ?

C'est en lisant ce billet intitulé, L'intellectuel s'assume, que j'ai appris qu'une femme geek est parfois appelée une « geekette ». J'avoue que cela m'a fait rigoler. J'ai quand même fait une petite recherche sur ce mot pour découvrir qu'il existe une communauté entièrement dédiée à aider les femmes qui souhaitent aller plus loin dans le milieu des technologies. Cela m'a impressionnée !

Le geek, un type particulier d'intellectuel

Selon l'auteur du billet, le geek est un type précis d'intellectuel :

Le personnage du geek est une part importante du stéréotype contemporain lié à l’intellectuel. Contrairement au «nerd» des années 1980, le geek a désormais une place de choix au sein de la culture populaire. Et la réhabilitation du geek constitue un mouvement contraire à une vague d’anti-intellectualisme très patente aux États-Unis et dans d’autres sociétés post-industrielles.

À la lecture du texte, je me suis demandé un, si j'étais une geekette, et deux, si j'étais une intellectuelle. Je ne suis pas une geekette, même si j'aime « bagosser » dans les nouvelles technologies. Par contre, je suis une intellectuelle.

Tout comme l'auteur, je ne suis pas snob et je ne considère pas que l'intellectuel est plus intelligent que les autres.

Pour terminer

Je suis une intellectuelle parce j'ai besoin d'utiliser mon cerveau pour être satisfaite. Travailler de la tête est une activité qui me nourrit et que j'apprécie. Dans ma vie de tous les jours, ce besoin m'est aussi essentiel que l'amour, la sécurité et la reconnaissance. Sans leur satisfaction, je me fanerais aussi rapidement qu'une fleur sans eau.

#1 vendredi 19 juin 2015 @ 10:52 Ophelie a dit :

Merci pour ce superbe article

#2 vendredi 11 septembre 2015 @ 11:27 Begonia a dit :

on est toutes un peu des deux en fait ;-)

#3 samedi 03 octobre 2015 @ 21:22 Patrick a dit :

J'enregistre votre site dans mes favoris :) merci

#4 mardi 22 décembre 2015 @ 17:00 Bryan a dit :

Salut, Merci pour l' info, Explications au top

Les commentaires sont fermés.